Calls

Avec l’utilisation du système des îlots étranges, et à l’aide d’outil comme Capson, la création d’histoires de théâtre radiophonique m’a semblé facile et plaisante pour la plupart des élèves.

Capson est un outil assez simple : c’est un buzzer dictaphone. On appuie sur le buzzer et il reproduit à loisir le son qu’on vient d’enregistrer. Sa contrainte est très intéressante me semble-t-il pour le cours : il ne permet qu’un enregistrement sans mixage et sans édition. Si on se loupe, il faut donc tout recommencer, ce qui incite non seulement à la répétition mais aussi à la concentration.

Cumulé avec le système des ilots étranges qui est excessivement chronométré, il permet une focalisation importante sur le rendu parfait du travail pour l’élève. Mes attendus sont ailleurs que dans le résultat parfait, ils consistent à observer les étapes de conception, de mise en forme, de répétition et de concentration en plus des comportements de gestion de groupe, d’expression de l’idée, de prise de décisions, de réflexion donc les activités métacognitives.

Les témoignages des élèves vont dans le sens qu’un.e créateur.trice nécessite de se mettre à l’égal de ses pairs, d’écouter chacun, de donner une impulsion, des idées et d’aider chaque membre de son îlot. Ces témoignages sont exprimés après l’activité et sont nombreux, ce n’est pas une expérience isolée.

L’activité a été pensée après une panne d’électricité suite à une tempête locale aujourd’hui. Pas de lumières, un ciel gris, il a plu et fait froid tout cela au retour des vacances de Toussaint. L’idée de créer un événement post Halloween m’est venue de la série Calls qui reprend le principe du théâtre radiophonique : tout est sonore rien n’est visuel. Une courte nouvelle mêlant musique, bruitages et paroles. L’idée est de faire naître le sentiment de peur chez l’auditeur par la progression scénaristique et sonore.

Les prétextes scénaristiques sont très faciles à trouver, comme dans la série : répondeur retrouvé, cassettes ou mp3 sur un ordinateur, ondes radios captées mais on peut aller plus loin. Sons décryptés sur des vases grecs, écho éternel dans une chambre funéraire fermée d’une pyramide, vents qui portent pour toujours les derniers instants des pirates, appareil tricordeur futuriste archéologique, médium, etc.

L’activité peut s’envisager en cadavre exquis aussi bien qu’en suite logique à travers les îlots et le principe des îlots ludifiés devenus îlots étranges ici aide à la répartition des rôles, même si l’action détermine aussi le déroulement de la création : une part forte d’improvisation émerge ou des idées de bruitages partent des accidents de parcours. Aujourd’hui par exemple dans une classe (j’ai eu trois fois le même niveau le même jour), une interférence bien involontaire a créé un effet très angoissant sur une histoire qui nous a incité à retenter de la reproduire plus tard avec Garage Band.

 

Deux extraits ici mais les créations des élèves sont en général bien plus longues. J’ai juste pensé à les enregistrer avec mon smartphone car c’était le seul appareil fonctionnant aujourd’hui qui pouvait conserver leurs créations.

extrait 1

extrait 2

 

 

2 réactions au sujet de « Calls »

Laisser un commentaire