Les biowords

Dès que j’ai vu l’utilisation (ici) qu’en faisait la formidablement créative Marie Soulié (professeur de français à Orthez) , je me suis vite dépêché de l’imiter pour l’éducation musicale.

J’utilise souvent les wordclouds afin de résumer un texte, une impression d’écoute, de synthétiser des éléments de vocabulaire. Avec cet enrichissement de la photo, que j’utilise d’une autre manière avec mon amie/collègue prof de français V. Pergola en tant que support transfert calligramme / mixage dans une séquence sur le slam / poésie engagée, Ci7utc_WYAAcwkbj’y vois un moyen supplémentaire de retenir des éléments biographiques souvent difficilement digestes et pourtant nécessaires à toute réflexion ou observation chronologique, ou les réutiliser comme j’utilisais les wordcloud avant.

L’appli Ipad utilisée est wordfoto, il faudra guetter patiemment les occasions de gratuité de l’application comme il y en a souvent, sinon on peut sur PC avoir des effets équivalents avec Tagxedo, Wordle, ou Word-Mosaic de Imagechef.

En les faisant moi-même, j’ai constaté un potentiel de réactivation fort. Je suis séduit par l’analogie image-mots et par le nombre délibérément incalculable de notions pourtant indissociables du tout. Ces deux stimuli simultanés et tout à fait associés vont dans le sens d’une perception globale de l’objet d’étude, je pense tester avec les élèves en tant que créateurs bientôt. Je crois qu’il y aurait matière à repenser les frises chronologiques ou thématiques de cette manière mais c’est encore flou dans mon esprit, je pense à des vidéos de parcours de mots/dates/évènements, des BD de mots ou des trajets de mots/notions. Pour l’heure, voilà quelques essais personnels :

CjDm7F8WgAAjre4.jpg-large

JPEG image-3A73CB0D3075-1

JPEG image-58827BD3AA86-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *