Printemps, été, automne, hiver et … printemps

Partant d’une idée trouvée en formation par mon amie et collègue professeure de lettres V. Pergola, voilà un nouveau travail axé autour de la jonction lettres-musique. Il serait facile d’y adjoindre d’autres matières comme les S.V.T. ou les arts plastiques, etc.

Ce travail se déroulera tout au long de l’année sur le niveau 5°. Cet article a donc le temps d’être développé. Ce type d’activité ne rentre pour l’instant dans aucune case puisque la jonction est annuelle par son sujet.

Nous nous emploierons à faire créer par les élèves un slam autour de l’œuvre les 4 saisons de Vivaldi, et à en tourner le clip. Pour cela nous passerons par différentes étapes.

En lettres, le travail consistera en l’écriture de sonnets comparables à ceux de Vivaldi et inspirés par les saisons. Ce type de travail et sa durée vont permettre des retours de réécriture très appréciables, la partie des lettres ne sera pas décrite en détail dans cet article, uniquement sa partie musicale ( il est trop tôt).

Printemps, été, automne, hiver et … printemps

Il s’agit d’écrire des ressentis sur le thème de chaque saison sur des supports numériques adaptés à l’impression générale des saisons. Une fois inscrits, ils évoqueront des matières relatives à ces impressions (par exemple : été = chaud = plage = sable). Nous enregistrerons les élèves écrivant dans le sable, dans l’eau, dans la terre, sur de la pierre etc. avec des bâtons, des cailloux etc. Notre espoir est de créer un rapport kinesthésique et sonore mélangé avec le sens des mots, une relation au réel , une imprégnation du sens et une conscience des paramètres du son.

IMG_1206

Le musée sonore

Ces sons seront mixés et feront partie avec des captations (enregistrements) de boucles pour y mélanger quelques extraits des 4 saisons de Vivaldi ainsi que des mises en comparaison avec d’autres œuvres (Giraudon, la marche de l’Empereur, Emilie Simon etc.). Les morceaux ainsi mixés dont l’approche aura été permise par des manipulations de sons électroniques autour de la nature ( ce qui est l’exacte démarche de Vivaldi avec les instruments de son époque) figureront sur thinglink en des musées virtuels personnels des saisons. Un an de bruitage et de création par élève. Ce musée, en plus d’être un recueil d’un travail, consistera à créer du sens dans la création, une appropriation des recherches et une sublimation évidente.

IMG_1205

Le temps long

Les élèves au terme de l’année avec GreenScreen (app vidéo d’enregistrement avec écran vert) s’enregistreront en changeant d’accessoires, ce qui garantira l’apprentissage par coeur et la nécessité de la répétition. Leur fond de clip consistera en un morphing de leur environnement géographique personnel ou du collège, que nous pourrons exploiter avec des notions de durées et de structures.

Il m’apparaît que les débuts de chaque travaux pourront être associés aux solstices avant de repartir vers un cursus plus traditionnels de séquences.

Cet article sera augmenté au fur et à mesure que les idées d’activités viendront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *