Les tambours du trésor maudit

Ce jeu coopératif que je viens de créer va être réalisé en cours, en 6eme, lors de la première séquence qui concernera la musique et le corps, afin d’intégrer la différence entre tempo et rythme de manière ludique et fonctionnelle.

Les éléments du cours y figurent, il s’agit d’émettre un rythme sur une pulsation régulière , sans accelerando ou rallentando . Des premiers éléments d’une écriture musicale y figurent à travers le langage morse utilisé.

Il se déroule en tours de jeu très courts pour les phases non musicales et plutôt longs pour les phases musicales sur lequel il est centré. On peut utiliser un plateau ou des feuilles pour se représenter la carte, j’ai choisi d’utiliser 3D virtual tabletop dans ses fonctions gratuites qui existe sous tous les O.S. car il présente l’avantage d’être magnifique et qu’il peut cacher des cases à loisir. Pour 0.99€ on peut se logger en tant que joueur, j’hésite à prendre cette option très pratique car chaque poste/tablette pourrait voir le mouvement des autres joueurs sans interférer , mais la gratuité va être peut être plus pratique car chaque poste n’aura pas de visuel sur le navire des autres et cela permettra peut-être un aspect « bataille navale » mais en mode coopératif . Je m’en remet à la chance et à la présomption de la nouveauté pour que les élèves ne puissent pas comprendre tout de suite comment rentrer dans les paramètres système afin de modifier la carte, problème que je n’aurais pas dans la version payante. Je n’ai pas encore arrêté mon choix, et il me semble qu’une somme minuscule dans tous les cas de gestion ne devrait pas poser problème .

Voilà la carte et les pions. Comme toujours, c est en licence creative communs , citation et gratuité. Tous les documents utilisés pour ce jeu sont libres de droit. Les applications utilisées ont été : pages, typorama, pixelmator. Genius dice et 3D virtual tabletop seront utilisés mais on peut prendre bien sûr de vrais dés ou une table de hasard.


La carte cachée et en dessous la carte révélée :


Chaque petit symbole est un écueil à éviter : cachalot furieux, kraken des profondeurs, villages des pirates fantômes , nuées de crabes « pince-mort », tornades des caraïbes ( les boussoles ). Les cases cachées sont révélées dès qu’un navire tombe ou dessus ou à côté. Elles ne sont révélées qu’à l’îlot concerné . Je vais peut-être rajouter des précisions dans les rencontres si le jeu prend bien auprès des élèves, comme des bonus ou des malus, ou encore des combats de canons avec le même système de pulsations/rythmes, mais je n’en suis pas encore là, c’est juste des idées qui viennent après coup.

Afin de réussir à éviter ces obstacles , chaque navire doit appeler les autres en renfort. Ce n’est qu’à plusieurs que les élèves réussissent à franchir les épreuves. Si jamais le message est décodé à voix haute, le navire sombrera dans les océans et repartira du début ( je compte sur cette règle pour modérer le niveau sonore à vrai dire). Les élèves seront libres de leur message afin de doser eux-mêmes la difficulté de leur propre exercice. S’ils veulent jouer « s.o.s. » Au lieu de « kraken des profondeurs » , libre à eux. Je compte sur la maîtrise des rythmes sur le tempo afin qu’ils s’essayent par eux-mêmes à des rythmes plus compliqués .

Les règles du jeu sont :


Chaque îlots a une feuille d’aventure :


En bas à droite, la carte des pulsations pour marquer les signes de morse avant de les traduire en mots. Comme il n’y aura pas assez de place, l’élève remarquera forcément les pulsations au dos. C’est l’exacte démarche d’intégration d’un rythme complexe de l’oral à l’écrit .

Les rôles en plus gros dans les îlots :


Je pense qu’il faudra peut-être deux ou trois cours avant d’arriver au trésor sur la carte ( la croix X ), je compte les faire jouer 20 à 30 min par cours.

Voilà une bande annonce du jeu afin de mettre dans l’ambiance, réalisée avec IMovie . Chaque programme utilisé ici a bien sûr son équivalent dans tous les O.S. , sans payer un centime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *