Préparation au Trésor des tambours maudits

Des idées de préparations au jeu que j’ai testées en cours.

Ajout a posteriori :

J’ai rebaptisé jeu de l’électron en jeu du pirate zombie. Complètement anecdotique mais quand un élève perd, il s’amuse à jouer le zombie et il accepte facilement d’être en observateur pour le « tour » de jeu.

Plus important, j’ai continué la préparation car le passage au morse n’était pas évident. Plusieurs élèves qui avaient compris, enfin je le pensais, la partie tempo+rythme étaient totalement perdus. J’ai du sacrifier la partie de jeu pour refaire une préparation axée sur la transmission par rythme et tempo du morse, ce qui a donné lieu à une demi-séance uniquement de codage et de décodage avec claves/baguettes (tempo) et djembés (rythmes en morse) entre les îlots.

Alors que je me disais que mon jeu n’était pas au point et qu’il était temps de le ranger aux oubliettes des essais non concluants,  très étrangement et d’une façon que je ne m’explique pas, la séance d’après a été un succès total : tout le monde comprenait et jouait ! Une classe a même trouvé le trésor ! Beaucoup de choses m’échappent mais je crois que je n’avais pas assez insisté sur le coeur de l’activité, à savoir la transposition rythmique et le rôle du tempo dans une configuration par îlots alors que ça marchait très bien en apparence dans une configuration « frontale ». Dès qu’ils ont été en autonomie, tout à changé. Ce qui m’incite fortement à continuer le travail en autonomie et à prendre en compte dans ma progression un temps nécessaire de « flou » et d’hésitations. Par contre cela me pose des questions sur l’évaluation : une série d’échecs un jour et une série de réussites consécutives la semaine d’après dans des positions complètements différentes avec les mêmes items (production d’un rythme, codage, tenir un tempo, décodage)  pour des individus isolés m’incitent à réfléchir le sphérier, outil formatif d’évaluation, avec la prise en compte d’une rétro-action temporelle sur les 4 ans du cursus et non sur l’année, dans l’état actuel du système scolaire.

Jeu de l’électron : afin de préparer les élèves au tempo, cette petite activité inspirée de la méthode Dalcroze. Le nom « électron  » n’est peut être pas le mieux choisi , je prendrai à l’avenir un nom plus adapté à la visée préparatoire comme le jeu du trésor maudit ou ce genre là mais j’ai pensé au voyage d’un électron dans un circuit électrique en le créant . Ce n’est qu’un détail. Les élèves sont tous assis par terre en forme de serpent, en file et côte à côte ( ma salle est de forme demi circulaire ). Ils se passent un objet au tempo marqué par un chef de tempo qui a des percussions claires en idiophones . J’ai opté pour des baguettes de batterie et claves. Le jeu est ponctué par 4 niveaux.

  1. On se passe l’objet ( balle , grosse cup , sac , œuf maracas etc.) au tempo d’un bout à l’autre , tempo moderato. Je suis au tempo.
  2. Même chose mais un élève me remplace en choisissant son tempo. Si on a le temps plusieurs élèves interviennent.
  3. Un deuxième objet est inséré à l’autre bout , les objets se croisent donc. On peut les faire partir en différé afin que l’élève qui a les deux objets ne soit pas le même. Pareil, je suis au tempo et rapidement remplacé par un élève . Le tempo ne doit pas être trop rapide pour une réussite dans la collaboration ( visée obligée ).
  4. Deux autres objets sont insérés symétriquement par rapport aux extrémités dans le serpent. 7 élèves à partir des extrémités a été mon choix ( totalement arbitraire ). Ici on peut varier les trajets des objets centraux : soit direction vers les extrémités les plus proches, ou les plus éloignées ou encore les plus proches puis retour vers l’autre côté .Comme j’ai pris des cups géantes colorées et facilement préhensibles vu la matière ( plastique strié ), il a été facile de donner le but : couleurs verte et bleue à l arrivée sur gauche et rose et orange sur droite.

Ce jeu a bien fonctionné dans toutes les phases sauf la phase 4 dans une classe où on a terminé sur une réussite avec une répétition de la phase 3 car j’avais créé un circuit de circulation de l’objet trop compliqué ( rectifié après coup ).

Le jeu des îlots des pirates

Les élèves se mettent en petits groupes de façon à les préparer aux futurs îlots . Il y a aussi des niveaux.

  1. Il y a un maître du tempo ( eleve ) et un tambour ( moi au djembé ). Le premier niveau consiste en une répétition simple par imitation aux mains en clap d’un rythme simple sur le tempo de l’élève . Le rythme n’est constitué en aucun cas de croches mais de noires, blanches ou blanches pointées (1,2 ou 3 temps, pas de division du temps ).
  2. Un élève me remplace ( on change aussi le maître du tempo )
  3. Chaque groupe a un maître du tempo qui imite le maître principal, mêmes consignes
  4. Chaque groupe a un maître du tempo et un tambour, le groupe imite et répond à son « tambour » avec les mains
  5. (Pas eu le temps) chaque groupe répond à un autre groupe

Avec une classe , j’ai créé un exercice intermédiaire qui consiste à refaire le jeu de l’électron mais avec des îlots en cercles et un objet par îlot . Plutôt efficace je trouve pour passer au jeu des pirates.

J’ai placé dans les rythmes des mots en morse en introduisant inconsciemment chez eux le « s.o.s. » et les intervalles entre les mots qui constitueront la base du jeu des tambours du trésor maudit. J’ai insisté sur ces rythmes particulièrement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *