Une application du travail en îlots par rôles : slam médiéval

  • Temps : 15-20 mn par séance
  • Participants : groupes dans la classe composés de 4-5 élèves
  • Projet : création d’un slam médiéval
  • Durée : environ 4 séances + 1 de performance
  • Outils : feuille+crayon ou doc en ligne -google docs ou framapad-, audacity pour l’enregistrement. Au besoin des programmes en ligne de création (incredibox, soundation, studio jam etc) ou des apps si tablettes + oreillettes/écouteurs/casques perso.
  • Problématique contextuelle : la musique profane médiévale et l’amour courtois
  • Matières reliées : français, techno, histoire très facilement, mais il sera facile de travailler avec n’importe quelle autre matière avec un peu de souplesse (anglais : XIV° / espagnol : occitanie, EPS : la jonglerie et la danse de façon à réaliser un « chef-d’oeuvre » = oeuvre augmentée par rapport à énoncé, etc. )

gardiendutemps

Le but de cet article est d’expliciter les fiches de rôles que j’ai créées tout en leur donnant une application immédiate. Les rôles d’ambassadeur et de scribe m’ont été inspirés par l’utilisation en cours qu’en fait @PhmLemoine (Philippe Lemoine), fantastique collègue d’Edmus avec qui j’ai la chance de travailler. Le système d’îlots bonifiés dont s’inspire ma démarche a été créé par Marie Rivoire dont le lien en hypertexte est sur son nom. Enfin ces fiches ont été retravaillées par @Zikmuable (Béatrice Cartron) , autre fantastique collègue d’Edmus qui a trouvé mon travail pertinent et se les est appropriées, à voir ici : http://fr.padlet.com/musibisca/Ludification

Voilà le postulat de mise en place dans la classe : les élèves se mettent par 4 ou 5 , choisissent un rôle et sont en autonomie. Les îlots sont géographiques : les chaises sont déplacées, les élèves les agencent à leur convenance. Les îlots sont créés par affinités (parce que c’est la première année que je mets ce type de travail en place, tout simplement). Je n’ai pas de table dans ma classe et j’ai de la moquette par terre : les élèves peuvent s’allonger où ils le souhaitent.

espion

Chaque rôle est choisi par le groupe puis par les élèves la première fois. Il sera évidemment pertinent par la suite de changer les dynamiques afin de s’essayer à d’autres rôles et d’autres systèmes de créations de groupe, probablement sur des temps de travail plus courts si c’est moi qui re répartis les rôles par de nouvelles propositions après des observations à long terme de ce système. Je n’en suis pas encore là.

Contexte en cours : je garde toutes les fiches, tout le temps. J’espère beaucoup dans notre futur E.N.T. pour le côté pratique de la consultation des fiches. Pour l’instant nous en sommes au papier et c’est très bien ainsi. Je garde aussi le travail fait en cours, ils n’emportent rien.

Evaluations des rôles : j’évalue les rôles de gardien du temps, d’espion et de journaliste pendant les 4 phases de création. J’évalue les ambassadeurs en 5° séance de production. J’évalue les scribes à la maison et en 5° séance.

Le système d’évaluation attendu est présent sur les fiches, mais aussi écrit en gros au tableau, pendant tout le temps de travail : les rôles sont explicités et disponibles à la lecture en permanence. Relier aux items musicaux n’est plus qu’une question de contexte après la mise en place. Quand au critères du nouveau socle (ou même de l’ancien), ils apparaissent évidents et ce n’est pas le propos ici.

Chaque rôle déborde sur un autre, il ne faut pas s’enfermer absolument et proposer une catégorisation des rôles rigide mais plutôt impliquer le fait que ce sont des directions générales de travail. Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.

journali

Voilà les fiches

fiche ambassadeur

Il présente le travail en fin de séquence à la classe. Il peut se faire aider pour ça par ses camarades d’îlot. Il doit être clair et aimer s’exprimer en public.

fiche espion

Il va collecter les idées intéressantes des autres îlots et les réutiliser ou mieux, les transformer en se les appropriant. Il doit aimer bouger et communiquer avec ses camarades en plus d’être imaginatif.

fiche gardien du temps

Il gère le temps imparti pour travailler et aide ses camarades en imposant un rythme de travail , en choisissant des directions plutôt que d’autres et en résolvant des conflits d’idées. Il doit aimer synthétiser les idées, comprendre les différences et vouloir faire réussir les autres. (NB : toujours afficher l’heure dans la salle d’une façon quelconque : horloge, montre, ordi etc..)

fiche journaliste

Il effectue les recherches sur l’ordi (tablettes/livres etc.) et peut demander au professeur des renseignements. Il doit aimer rechercher des informations et faire des liens entre les informations recherchées. Il doit avoir une bonne culture générale ou aimer ce point pour savoir où chercher le plus rapidement possible.

fiche scribe

Il écrit sur papier ou numériquement les informations de son groupe. Il doit avoir une écriture rapide et pouvoir se relire. Il doit à la fois savoir prendre des notes à sa façon (toutes les façons d’écrire sont tolérées ici : sms/images/mots/mindmaps/wordcloud-bronx de mots/abréviations etc) et prendre des notes de façon à être relu par l’ambassadeur. Il doit donc posséder un monde intérieur riche et apprendre à le partager.

Je vous les propose si vous êtes intéressés sous la license creative communs, je crois que c’est ainsi qu’on fait quand on passe quelque chose qu’on aimerait pas voir vendue si jamais ça sort de ce site (mais faudrait déjà que quelqu’un le lise et trouve ça intéressant 😀 ).

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

scrib

Avec l’idée de réaliser un slam médiéval, voilà comment j’ai décomposé mes séances

1 séance

  • 5 mn dialogue avec élèves autour de la musique sacrée, rappel (j’enchaîne le cours musique profane à la musique sacrée).
  • les questions vont vers : qu’auriez vous fait vous, à l’époque, on arrive vite à : je n’aurais pas fait que des messes (en version polie dans le texte, ndr ).
  • BREAK ACTIVITE DIFFERENTE : PRATIQUE MUSICALE 30-40 mn. Lors de l’échauffement du chant, créer une chanson, des paroles. Je fais presque à toutes les séances ça : on imagine des mots puis des phrases sur les intonations de la mélodie ou les thèmes du chant afin de travailler les difficultés. En général on s’enregistre pour en avoir une trace, quand on en a le temps et si les élèves ne s’y opposent pas (rare mais ça m’est arrivé quand c’est mauvais).
  • 5 mn : après le chant, revenir à phase de dialogue avec le thème « ça parle de quoi une chanson en général »
  • 10 mn explication des rôles si les élèves ne les connaissent pas (en 5° lors de la mise en route de cette activité, ils avaient déjà travaillé comme ça, ce n’était pas une découverte. Mais prendre 10 minutes n’est pas du luxe, surtout que j’ai du à chaque niveau réexpliquer en cours de route plusieurs fois).
  • S’il reste du temps : 10 mn écrire 4 vers de 8 ou 10 pieds sur l’amour, veillez à toujours indiquer le temps de travail, même s’il est court (pour le gardien du temps).
  • Devoirs : regarder le cours en capsule

2° séance

  • 5 mn : on écoute tous ensemble « Romeo Kiffe Juliette » de Grand Corps Malade.
  • 10 mn : on en parle. Qui sont les protagonistes ? De quelle oeuvre s’inspire ce slam ? sont les passages obligés du questionnement. D’autres choses vont émerger très utiles pour les items musicaux mais pas pour ce travail précisément, j’en fais donc l’impasse ici pour centrer la direction que j’ai choisie.
  • 10 mn : on s’inspire des 4 vers de la semaine dernière pour commencer à les détourner, on change les personnages principaux, on permet des idées de plus en plus étranges.
  • Devoirs : imaginer des idées étranges, humoristiques, improbables au moyen-âge (une princesse qui sauve un chevalier, deux princesses qui ne veulent pas de chevalier etc.)

3° séance :

  • 20 mn le travail d’îlot est lancé directement avec la direction de créer 2 quatrains.
  • Devoirs : penser à une musique, l’amener ou la créer avec le journaliste (incredibox , jam studio, soundation etc  : des programmes en ligne, il y en a plein)

4° séance :

  • 20 mn les îlots sont lancés, on peut faire le mixage musique-paroles, si on le souhaite, avec audacity en cours (casques/écouteurs etc.) autour du journaliste de son groupe.

5° séance : on enregistre et on écoute

amba

exemple de slam : Ethan et Vincent chantent « ma belle aimée et moi » slam créé aussi par Emma et Paul

http://lc.cx/CLM

 

Ce travail par îlot permet une disposition de la classe tout à fait plaisante et inédite, on sort totalement du frontal par le travail de groupe mais l’adjonction de rôle personnalise et investi les élèves complètement. Ce système simple s’adapte à tout type de travail, je l’utilise presque en permanence maintenant en augmentant les rôles, en les précisant au besoin (sortes de sous-rôles). La responsabilité et l’autonomie des élèves est très renforcée, chaque élève peut se retrouver dans un rôle qui lui convient. Il est très rare qu’un élève ne travaille pas de lui-même (mais ce ne sont que mes observations pour l’instant.). Je l’ai testé dans tous les niveaux dans des activités différentes (créations, re créations à partir d’œuvres, reformulation de cours.) pour l’instant je n’ai observé aucun manque d’implication, ce qui est encourageant je trouve.

Les œuvres écoutées dans le cours sont très variées, de la canzon à la ballata , mais le détonateur du détournement du slam sera Romeo Kiffe Juliette qui présente des qualités nombreuses pour cette direction de travail et d’autres que j’ai choisi d’essayer.

 

Une utilisation d’un wordcloud : l’ImagicBook

  • Temps : 10-15 + 15 mn/séance
  • Participants : groupe classe + îlots bonifiés (inspirés de l’activité de Marie Rivoire)
  • Projet : compendium de créations analogiquement liées
  • Durée : projet sur 6 séances
  • Niveau : 6°
  • Outils : Générateur de wordcloud (Wordsalad IOS/And,  Tagul/PC  Wordle/PC ABCya/PC etc.) retransmis sur écran puis déposé sur support internet accessible à tous (ENT/Padlet/Spacedeck/GAfE etc.). Nécessité de 2 supports (pages/docs/padlet/etc) liés : support créatif et support de cours classe inversée. Enregistrement (TW recorder/ IOS, Audacity/PC, Enregistreur Sons & Voix – ASR/And), logiciels de dessins (Silk/Pollock-Manetas/AWW online), créateur ebook (Audra online).
  • Problématique contextuelle : la musique descriptive par les nuances sonores
  • Matières reliées : cours réalisé en matière Ed. Mus. seule ; possible Arts Plastiques, Français très directement. Au vu de la nature du projet, il paraît très facile de s’associer avec n’importe quelle matière.

le matin(Peer Gynt – le Matin- par Aurélien, à l’aide de Silk)

Le wordcloud peut s’insérer comme vecteur de réactivation d’items musicaux dans un but d’accès à la notion d’inspiration par des créations auto-influencées. Le cadre étant la découverte de la musique descriptive par l’approche des nuances sonores.

Une possibilité de cette activité est de la concrétiser par un ebook reprenant toutes les créations de la séquence afin d’observer un cheminement de sensibilités, de pensées et d’intuitions pour le participant.

La pédagogie des îlots bonifiés inspirée de Marie Rivoire se déroule par adjonction de 5 rôles chacun ayant une fonction dans le groupe. Ces rôles seront décrits dans un article ultérieur. La coopération étant évaluée, le participant qui présente l’activité peut se faire accompagner dans la présentation à la classe de la création si le groupe l’estime nécessaire.

Il me paraît important de ne surtout pas soumettre trop d’images associées lors des écoutes proposées dans le cours en ligne mais donner quand même des directions. J’ai opté pour une diversité avec 4 extraits proposés en-soi relativement indépendants du cours dans l’esthétique mais complètement reliés dans la forme et la densité des nuances.

Beaucoup de micro-moments de cette séquence se déroulent et s’enchaînent très vite, à contrario, certaines activités simples prennent du temps.

Cours : Ainsi parlait Zarathoustra (R.Strauss) / Nausicaa de la Vallée du Vent (J.Hisaichi) / Les 4 saisons – l’Eté – presto (A.Vivaldi)

Œuvres proposées pour l’activité : Peer Gynt – le Matin (E.Grieg) / La notte (A.Vivaldi) / Le Jardin Féérique – Ma Mère l’Oye (M.Ravel) / Publicité Honda Civic (S.Sidwell)

1° séance

  • sur une activité de détente corporelle afin de préparer les cordes vocales, proposer un des extraits libres
  • profiter de l’échauffement vocal pour créer une histoire en inventant de nouvelles paroles avec les participants
  • pour la séance suivante écouter le même extrait libre en plus d’une capsule de cours (j’ai choisi la même forme musicale qu’exploitée dans ma première capsule de cours : un poème symphonique) et donner la date limite d’un questionnaire de vérification de vision des capsules.

2° séance

  • 5 minutes de discussion autour de la capsule
  • consigne : pendant une détente musicale, les participants volontaires seront après l’écoute, appelés à témoigner de la nature – et non du fond, c’est important – de leur imagination : couleurs, images, formes, mouvements, scènes, idées, sensations, émotions, souvenirs etc.
  • détente corporelle : les participants sont positionnés où ils le souhaitent allongés ou assis dans la salle de musique et se détendent avec l’extrait de la séance 1.
  • les volontaires peuvent exprimer la nature de ce qu’ils ont ressenti
  • pour la séance suivante : utiliser un programme en ligne de dessin en écoutant l’une des œuvres proposées en plus des autres capsules et le poster nommément sur un support de cours en ligne dédié ( variante avec tablettes ou outil numérique individualisé : le faire en cours en même temps que la détente corporelle)

mattynotte

 

( La Notte – par Matty à l’aide de Silk)

3° séance

  • consigne : résumer après l’écoute en un mot , une histoire/forme/couleur/impression/émotion etc. que la musique nous inspire.
  • désigner un scribe pour mettre en forme de wordcloud ces mots
  • désigner un passeur de mots qui recueillera ces mots
  • se positionner pour l’écoute comme la 2° séance
  • écouter une autre oeuvre proposée
  • créer le wordcloud et le publier
  • pour la séance suivante , proposer la création d’un wordcloud personnel et d’un dessin avec un morceau de son choix, à publier nommément et séparément. Les termes de nuances pourront être ajoutés aux mots plus personnels dans les wordcloud.

wordcloudnuances

( wordcloud avec nuances d’une classe)

4° séance

  • afficher le wordcloud de la classe et réécouter le morceau dans un but de réactivation immédiate
  • le laisser pendant l’échauffement vocal
  • proposer des interprétations sonores d’un des mots
  • formuler la démarche du wordcloud : chaque mot répété devient plus gros
  • montrer des mots de différentes tailles et les associer à un son (choisir un champ lexical adapté de façon à utiliser la notion de nuance très clairement. Exemple : vitesse/ moto/ course / soupir etc.)
  • exagérer les gestes musicaux de direction pour expliciter l’ordre de changement de nuances sonores
  • désigner un montreur de mot qui vient répéter l’activité
  • montrer les wordcloud et dessins de chacun au tableau
  • créer des îlots de 4-5 participants, expliquer les rôles (ils sont marqués en permanence depuis 3 mois sur un tableau à portées dans la salle de cours avec leurs définitions)
  • la consigne sera de créer une courte histoire avec les mots du wordcloud classe
  • 10 mn de travail îlots pendant lesquelles j’évalue les rôles que j’ai appelé « espion »  » journaliste » et « scribe ».
  • Les « ambassadeurs » viennent raconter la création du groupe, on peut alors les évaluer ainsi que les « gardiens du temps » (rappel : ces termes seront explicités avec leurs fonctions et la nature de leurs évaluations ultérieurement)
  • pour la séance suivante, les participants sont invités à rajouter à l’histoire leurs propres éléments extraits de leurs propres wordcloud et dessins

wordcloud elevejpeg

(wordcloud personnel de Jeanne et Marie avec nuances)

5° séance

  • afficher le wordcloud classe et les wordcloud-dessins individuels
  • très rapidement choisir 4 ou 5 mots et les illustrer de manière sonore en fonction des tailles des mots associées aux nuances. A ce stade, beaucoup d’élèves commencent à manipuler les termes de nuances, on peut demander avant chaque mot avec quelle nuance on va l’interpréter
  • désigner 2 ou 3 montreurs de mots
  • désigner un ingénieur du son qui va enregistrer les interprétations
  • interpréter avec la classe les mots-sons
  • choisir un thème adapté (la météo aide beaucoup) à la création d’une histoire sonore et varier les nuances
  • créer une structure simple avec les élèves (on vient rapidement à crescendo-decrescendo)
  • s’enregistrer et la publier
  • travail en îlots : à partir de l’histoire créée en séance 4 , la transformer en histoire-sonore (la coopération étant évaluée, tous les membres du groupe peuvent aider l’ambassadeur)
  • enregistrer chaque groupe et les publier
  • rappeler la fermeture du questionnaire sur les capsules et proposer la création d’un ebook, « l’ImagicBook » qui reprendra tout le déroulement des multiples créations auto-influencées. Audra est un programme en ligne gratuit et très simple de glisser-déposer des éléments qui peut satisfaire ce projet.

6° séance

  • laisser du temps pour écouter chaque création et au besoin les refaire avec l’aide de toute la classe. Il est possible d’évaluer la coopération du groupe classe aux îlots à ce moment là.
  • donner la consigne de repenser à toutes les étapes de la création (Mots-idées-émotions / dessins / wordcloud / application sur des morceaux choisis individuellement / texte / reformulation sonore ) pendant l’écoute.
  • réécouter en position de détente la première oeuvre
  • prendre 5mn pour discuter du processus créatif et de la constante transformation des oeuvres. Mettre en relief la nature temporelle même de l’art musical relativement à cette démarche globale de façon simple et informelle.
  • 5-10 mn : regarder les ebooks rapidement publiés

Cette activité propose de multiples buts dont le principal est la manipulation des items sonores relatifs aux nuances et à la musique descriptive. Les notions de structures d’oeuvres s’insèrent naturellement dans la création en groupe des histoires sonores par l’utilisation des nuances en particulier.

Ce déroulement en éventail ou poupées russes peut se ré exploiter avec d’autres problématiques et l’aspect immédiat des travaux incite chaque fois à passer à l’étape d’après. Le travail peut je pense être grandement accéléré à l’aide d’un outil numérique par élève. L’aspect directement ludique a je pense grandement participé au fait que beaucoup de travaux ont été faits avant même la date de la consigne. Par chance peut-être je n’ai pas eu de perte de temps, seuls 2 enregistrements d’îlots sur 4 classes ont été choisis d’être refaits immédiatement, la 2° prise étant la bonne.

Une utilisation d’un wordcloud : l’audiobiographie

  • Temps : 15 mn/séance
  • Participants : groupe classe
  • Projet : mise en évidence d’une idée en vue d’une exploitation sonore
  • Durée : projet sur 3 séances
  • Niveau : 3°
  • Outil : Générateur de wordcloud (Wordsalad IOS/And,  Tagul/PC  Wordle/PC etc.) retransmis sur écran puis déposé sur support internet accessible à tous (ENT/Padlet/Spacedeck/GAfE etc.). Enregistrement (TW recorder/ IOS, Audacity/PC, Enregistreur Sons & Voix – ASR/And)
  • Problématique contextuelle : l’autobiographie
  • Matières reliées : Françaisexemple wordcloud enfance

(ce wordcloud est un exemple issu de mots d’élèves aujourd’hui même et de quelques miens afin de rester le plus respectueux possible de leur travail sans le dévoiler ailleurs que sur leurs cours sans leur autorisation)

Dans le cadre de l’autobiographie (que nous abordons une formidable collègue-amie de français, Valérie Pergola et moi dans un cours commun en classe inversée), une activité possible est la création d’une oeuvre sonore rappelant l’enfance. Avant de lancer un travail plus personnel, la compréhension par le groupe classe peut être amenée par une demande collective d’un objet, d’une idée, de n’importe quel élément symbolique positif en rapport avec l’enfance. Il sera bien précisé de ne pas être intrusif et d’insister sur la notion de symbole. L’idée sera facilité par l’usage déjà établi des figures de styles en Français : trouver une synecdoque , un oxymore ou une métonymie peut être aussi réactivateur et servir notre propos.

On peut introduire par un échauffement vocal ou par une écoute  (ex. récitations d’Aperghis / « langue » de Lisa Gerrard – Dead Can Dance / Comic Strip – Gainsbourg ) afin de se familiariser avec ce domaine sonore.

Propositions de mise en place :

1° séance

  • laisser 2-3 minutes de réflexion à chacun
  • rappeler la consigne pendant ce temps en précisant qu’on ne souhaite qu’un mot, qu’un groupe nominal, qu’une phrase très courte et pas la véritable histoire qui ne regarde que chaque participant
  • désigner un scribe sur l’outil TICE qui écrit le wordcloud
  • désigner un passeur de mot qui relaie le mot au scribe
  • afficher le résultat et le publier sur un support classe

2° séance

  • afficher le wordcloud
  • proposer des interprétations au groupe classe de 3 ou 4 mots transformés en sonorités et les faire répéter en responsorial
  • demander qui a des idées pour incarner musicalement l’un des mots, le participant peut venir les faire répéter
  • changer de participant 2 ou 3 fois proposer des interprétations avec les sonorités-mots choisis
  • refaire un wordcloud et marquer en fonction des nuances choisies, les mots plusieurs fois (afin qu’ils s’affichent plus ou moins gros à l’écran).
  • demander à un montreur de mots de se servir du nouveau wordcloud afin de déclencher la classe au tableau/écran/TBI

3° séance

  • afficher le wordcloud qui va réactiver les sonorités cette fois
  • faire un soundpainting avec 3 sons émis tout en respectant les nuances et en les variant
  • désigner un participant ingénieur son qui enregistre
  • demander à 2-3 participants consécutivement de venir faire le soundpainting
  • s’enregistrer chaque fois
  • écouter avec le groupe classe chaque production et laisser choisir celle qui correspond le mieux au wordcloud
  • la publier

Il est possible d’étendre de façon individuelle ou groupée l’activité, de créer son propre morceau audiobiographique, de laisser les participants les plus timides s’enregistrer chez eux ou avec tablette/BYOD/Pc CDI etc afin qu’ils puissent ramener leur matériel sonore en clef USB/Mail/Cloud/ENT etc.

Dans un cadre de méta compétences, une des directions possibles est aussi de signifier ce que l’adolescence perd de l’enfance sous forme sonore et ainsi de prendre conscience de sa propre évolution.

Une création d’élèves avec une autobiographie fictive : Le fantôme du 24 par Louise et Aurélien

http://urlz.fr/1LuT